Jo Nesbo

Fantôme, Le léopard, Police – Jo Nesbø

Addictif, il n’y a pas d’autre mot. Un anti-héros tel qu’on aime les détester, une série de meurtres faisant appel aux plus bas instincts de l’être humain, et une tension palpable à chaque page. Que demander de plus?

Ils trainaient depuis longtemps dans ma bibliothèque, ces trois ouvrages de Jo Nesbo. Les couvertures, les résumés, la Norvège, tous les éléments étaient réunis pour m’attirer. Et puis un soir, en mal de lecture et incapable de choisir dans ma pile de livres récemment acquis (trop de choix tue le choix !), plantée devant ma bibliothèque, je me dis « Ok, je lis le premier qui me tombe sous la main ».

Et ce fut Jo Nesbo, avec Le Léopard. Je ne m’arrête pas au fait qu’il s’agit d’un cinquième opus d’une série qui en compte à ce jour onze. Je fonce. Et je tombe la tête la première dans le piège habilement tendu par Jo Nesbø. Impossible de lâcher cette enquête, impossible de ne pas commencer le suivant. Bref, Jo Nesbø m’occupe maintenant l’esprit depuis plusieurs semaines.

Et avec lui son extraordinaire personnage, Harry Hole. On en rencontre souvent en littérature policière des flics attachants, dont on suit les aventures avec plaisir. Mais celui-ci acquiert une dimension bien différente, il finit par littéralement exister dans voter tête au cours de la lecture. Vous en venez à anticiper ses réactions, à deviner ses prochaines pensées, comme un partenaire avec qui vous auriez patrouillé pendant des années.

Et c’est là la grande force de Jo Nesbø, celle de créer des personnages hors de tout manichéisme. Les failles, les moments de courage comme les plus grandes lâchetés sont présentés et donnent à chaque caractère rencontré une réalité et une profondeur.

Mais au-delà de ce grand talent, Jo Nesbø a également celui de savoir construire des intrigues. Oubliez les enquêtes linéaires, où l’accumulation d’indices permet de deviner, à la Agatha Christie. Bienvenue dans un extraordinaire chaos organisé, où chaque détail interpelle, où chaque moment possède une signification particulière.

Lorsque l’on plonge dans les enquêtes les plus sombres, il est recommandé de garder un oeil sur les rails. Et d’une plume précise et acérée, l’auteur nous donne quelques repères, quelques halos de lumière dans un brouillard qui se referme rapidement sur vous. Et malgré toute votre attention, toute votre volonté de découvrir les fondements de chaque histoire, la résolution est à chaque fois un extraordinaire tour de force, vous emmenant bien au-delà de ce qui semblait possible dans les premières lignes.

Je vais donc maintenant me plonger à rebours dans les premiers tomes de l’histoire d’Harry Hole. Commencer par le cinquième opus pour ensuite me plonger dans le neuvième n’a pas vraiment porté préjudice à la lecture, c’est un peu comme les Star Wars : l’histoire est suffisamment bien ficelée pour vous apporter tous les éléments de compréhension nécessaires. Et comme dans les Star Wars, j’ai hâte de découvrir le prélude à ces derniers tomes.

Bref, des heures de plaisir en perspective, donc si le noir est une couleur qui vous attire, foncez sans vous poser de question !

Le Léopard, de Jo Nesbø – Série Noire Gallimard – 761 pages

Fantôme, de Jo Nesbø – Série Noire Gallimard – 547 pages

Police, de Jo Nesbø – Série Noire Gallimard – 593 pages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s