Les derniers jours de l’émerveillement – Graham Moore

Quand Edison, Tesla, Westinghouse et un jeune avocat s’affronte autour du brevet de l’ampoule électrique, on a l’impression d’assister à un combat de géants dans une arène aussi large que le monde !

Imaginez-vous New York, en 1888. Les rues sont encore éclairées au gaz, et les maisons à la bougie. Les murs sont noirs de suie, les lampadaires crachent un brouillard pestilentiel. Et puis à un coin de rue, une lumière brillante, une rue éclairée comme au coucher du soleil. Quelques riches avenues sont équipées de l’éclairage à l’ampoule électrique. Et chacun les observe comme un miracle. Comment est-il possible de faire apparaître la lumière d’une simple pression du doigt sur un bouton?

A l’origine de ce miracle, un homme…Ou plutôt deux! Thomas Edison, génial inventeur, tyran de la création, estime être propriétaire de l’invention. Et Georges Westinghouse, grandiose entrepreneur, a amélioré la création jusqu’à la reproduire en série.

Pour démêler cette toile d’araignée gigantesque, un tout jeune avocat tente de rester debout au milieu de ce combat de titans. Et pour cela, il fait appel au légendaire Nikola Tesla.

Si vous avez aimé Erik Larson et son « Diable dans la ville blanche« , foncez ! Et si vous n’avez pas lu Erik Larson, foncez aussi! Leur point commun? La capacité de ces deux auteurs à offrir un récit parfaitement documenté, alliant grandes figures historiques et personnages romancés, tout en construisant une trame de récit où la réalité dépasse la fiction.

On y suit le trajet de ce jeune avocat, brillant, luttant pour ne pas se laisser dépasser par l’Histoire. Car c’est également d’Histoire qu’il s’agit, de ces tournants dans une époque dont on ne lit plus que des souvenirs pâlis, remisés dans des manuels scolaires.

Graham Moore souffle un vent nouveau sur cette période, braque le projecteur de façon intelligente sur les arcanes de ces grands moments, et offre une expérience littéaire inédite !

Une lecture hypnotisante, où le lecteur assiste au combat titanesque entre la création intellectuelle et l’amélioration industrielle, entre l’idée et l’opérationnel.

Les derniers jours de l’émerveillement – Graham Moore – Cherche Midi – 535 pages

2 réflexions sur “Les derniers jours de l’émerveillement – Graham Moore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s