Les 13 romans de la rentrée littéraire 2017 que je lirai !

Auparavant libraire, la rentrée littéraire est une de mes périodes préférées. – Avec Noël, mais ça on en parlera plus tard!- . Ces nouveaux romans qui débarquent en rangs serrés sur les tables, comme autant d’espoirs de conquête. Une seule frustration, celle de ne pas pouvoir les lire tous !

J’en ai donc sélectionné 13 pour commencer, que je lirai en août et septembre (si tout va bien !). Ma sélection s’est faite sur base des quatrièmes de couverture, de ce que j’ai déjà lu de l’auteur, ou simplement de la beauté d’un titre ! On a déjà discuté de ma fascination pour les titres?

Je vous partagerai mes avis au fur et à mesure de mes lectures , n’hésitez pas à me faire part des vôtres!

Et pour plus de facilité, les romans présentés chronologiquement, suivant leur date de parution. Elle est pas belle la vie?

LA SALLE DE BAL – ANNA HOPE – GALLIMARD – Sortie le 17.08.17

La salle de bal, d'Anna Hope

Première guerre mondiale, un asile, un Irlandais, une salle de bal… Il n’en fallait pas plus pour me tenter.

Edit : Une magnifique surprise de cette rentrée littéraire, retrouvez-en la chronique ici !

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un «mélancolique irlandais». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. 
À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. 
Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse.

CE QU’ON ENTEND QUAND ON ECOUTE CHANTER LES RIVIERES – BARNEY NORRIS – SEUIL – Sortie le 17.08.17

Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières - Barney Norris

Un premier roman au titre irrésistible, une couverture magnifique et un résumé qui laisse présager un grand texte.

C’est une soirée paisible à Salisbury. Quand soudain, non loin de la majestueuse cathédrale, un fracas de tôle froissée déchire le silence. Autour d’un banal et tragique accident de la route, cinq vies vont entrer en collision. Il y a Rita, gouailleuse et paumée, qui vend des fleurs au marché – et un peu d’herbe pour arrondir ses fins de mois. Il y a Sam, un garçon timide en proie aux affres des premières amours tandis que son père tombe gravement malade. George, qui vient de perdre sa femme après quarante ans d’une passion simple. Alison, femme de soldat esseulée qui sombre dans la dépression et se raccroche à ses rêves inassouvis. Et puis il y a Liam, qui du haut des remparts observe toute la scène. Cinq personnages, comme les cinq rivières qui jadis se rencontrèrent à l’endroit où se dresse aujourd’hui la ville. Cinq destins, chacun à sa manière infléchi par le drame. Cinq vies minuscules, qui tour à tour prennent corps et voix pour se hisser au-delà de l’ordinaire et toucher au miraculeux.

PAR LE VENT PLEURÉ – RON RASH – SEUIL – Sortie le 17.08.17

Par le vent pleuré - Ron Rash

Vous avez dû apercevoir Le chant de la Tamassee dans ma pile de lecture récemment (retrouvez-en la chronique ici). Ron Rash est un auteur qui me fascine, m’ensorcelle. J’ai hâte !

Edit : une légère déception dans cette rentrée littéraire ! Retrouvez-en la chronique ici.

Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d’ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s’appelait Ligeia, et personne n’avait plus entendu parler d’elle depuis un demi-siècle. 

1967 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l’insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C’est l’époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d’un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d’une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin – avant de disparaître aussi subitement qu’elle était apparue.

À son macabre retour, les deux frères vont devoir rendre des comptes au fantôme de leur passé, et à leur propre conscience, rejouant sur fond de paysages grandioses l’éternelle confrontation d’Abel et de Caïn.

L’EMPEREUR A PIED – CHARIF MAJDALANI – SEUIL – Sortie le 17.08.17

L'empereur à pied - Charif Majdalani - Seuil

Un roman fleuve avec pour paysage les montagnes du Liban, l’histoire d’une dynastie à travers les époques… Tous les ingrédients sont réunis pour me tenter !

Au milieu du XIXe siècle, un homme apparaît avec ses fils dans les montagnes du Liban. Il s’appelle Khanjar Jbeili, mais on le surnommera vite l’Empereur à pied. Il est venu pour fonder un domaine et forger sa propre légende. Sa filiation ne tarde pas à devenir l’une des plus illustres de la région. Mais cette prospérité a un prix. L’Empereur a, de son vivant, imposé une règle à tous ses descendants : un seul par génération sera autorisé à se marier et à avoir des enfants ; ses frères et sœurs, s’il en a, seront simplement appelés à l’assister dans la gestion des biens incalculables et sacrés du clan Jbeili. Serment, ou malédiction ? Du début du XXe siècle à nos jours, les descendants successifs auront à choisir entre libre-arbitre et respect de l’interdit. Ouverts au monde, ils voyageront du Mexique à la Chine, de la France de la Libération aux Balkans de la guerre froide, en passant par Naples, Rome et Venise, pourchassant des chimères, guettés sans cesse par l’ombre de la malédiction ancestrale. Jusqu’à ce que, revenu sur le sol natal, le dernier de la lignée des Jbeili rompe avec le passé et ses interdits, à l’aube du XXIe siècle. Mais à quel prix ?

LE COURAGE QU’IL FAUT AUX RIVIERES – EMMANUELLE FAVIER – ALBIN MICHEL – Sortie le 24.08.17
Le courage qu'il faut aux rivières - Emmanuelle Favier

Encore une fois, j’ai succombé au titre. Ce premier roman met en lumière un village des Balkans, ses moeurs. Où il est question d’honneur, de serment et de désir…

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir.

COX OU LA COURSE DU TEMPS – CHRISTOPHE RANSMAYR – ALBIN MICHEL – Sortie le 24.08.17

Cox ou la course du temps - Christoph Ransmayr

Le temps m’a toujours fasciné. Nos dérisoires tentatives pour le dompter, le matérialiser, sont pour moi l’un des sujets les plus puissants en littérature.

Dans la Chine du XVIIIe siècle, l’empereur Qianlong règne en despote sur une cour résignée à la démesure de son souverain. Son dernier caprice est une série d’horloges conçues pour mesurer les variations de la course du temps : le temps fuyant, rampant ou suspendu d’une vie humaine, selon qu’il est ressenti par un enfant, un condamné à mort ou des amants. Venu de Londres à l’invitation du souverain, Alistair Cox, le plus célèbre des horlogers du monde occidental, saura-t-il exaucer les désirs de Qianlong et freiner la course des heures ?
Avec la précision d’un peintre, Christoph Ransmayr construit un récit singulier et virtuose, méditation sur la fugacité du temps et l’illusion d’en triompher par l’art. 

NULLE PART SUR LA TERRE – MICHAEL FARRIS SMITH – Sortie le 24.08.17

Nulle part sur la terre / Michael Farris SmithJe me laisse tenter par les routes désolées de l’Amérique et ses grands paysages. Lors de sa sorte aux Etats-Unis, les critiques étaient dithyrambiques, cela s’annonce donc comme un bon choix !

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent.

Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil. 

DANS L’EPAISSEUR DE LA CHAIR – JEAN MARIE BLAS DE ROBLES – ZULMA – Sortie le 24.08.17

Dans l'épaisseur de la chair - Jean Marie Blas de Roblès - ZulmaJ’avais lu d’une traite L’île du Point Nemo, et Là où les tigres sont chez eux attend bien sagement dans ma pile à lire. L’imaginaire de cet auteur, et la construction fantastique de ses personnages en font un incontournable de cette rentrée!

C’est l’histoire de ce qui se passe dans l’esprit d’un homme. Ou le roman vrai de Manuel Cortès, rêvé par son fils – avec le perroquet Heidegger en trublion narquois de sa conscience agitée. Manuel Cortès dont la vie pourrait se résumer ainsi : fils d’immigrés espagnols tenant bistrot dans la ville de garnison de Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, devenu chirurgien, engagé volontaire aux côtés des Alliés en 1942, accessoirement sosie de l’acteur Tyrone Power – détail qui peut avoir son importance auprès des dames…

Et puis il y a tous ces petits faits vrais de la mythologie familiale, les rituels du pêcheur solitaire, les heures terribles du départ dans l’urgence, et celles, non moins douloureuses, de l’arrivée sur l’autre rive de la Méditerranée.

UNDERGROUND RAILROAD – COLSON WHITEHEAD – ALBIN MICHEL – Sortie le 24.08.17

Underground Railroad - Colson Whitehead - Albin MichelPrix Pulitzer en 2016, encensé par les plus grands critiques, ce livre est pour moi LE phénomène de la rentrée !

Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie,  de gagner avec lui les États libres du Nord.
De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le «  misérable cœur palpitant  » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté.

 

LA NATURE DES CHOSES – CHARLOTTE WOOD – EDITIONS DU MASQUE – Sortie le 06.09.17

La nature des choses - Charlotte Woord - Editions du MasqueLe sujet, le titre, la couverture, tout me fascine ! La rentrée littéraire s’annonce 2017 fascinante !

Dix femmes emprisonnées au milieu du désert australien. Dix femmes au crâne rasé, vêtues d’habits étranges. Trois geôliers, vicieux et imprévisibles, pour les surveiller. Un jour, la nourriture vient à manquer. Pour elles comme pour eux. Et les proies se changent en prédatrices.

 

 

ZERO K – DON DELILLO – ACTES SUD – Sortie le 06.09.17

Zero K - Don DeLillo - Actes SudQuand Don DeLillo apparaît dans la rentrée littéraire, aucune hésitation, il faut s’en emparer ! Une réflexion littéraire et spirituelle sur la mort et sa nécessité qui s’annonce prenante.

Choisir de mourir pour prendre la mort de vitesse, décider de se transformer en créature-éprouvette dans l’attente de jours meilleurs afin de revenir au monde en être humain augmenté et radicalement inédit, telle est l’offre de “Zero K”, un centre de recherches secret. Son principal actionnaire, le richissime Ross Lockhart, décide de faire appel à ses services pour son épouse, atteinte d’une maladie incurable, et convoque son fils unique pour assister à la fin programmée de la jeune femme consentante. Un roman d’une puissance et d’une portée rares, tant sur le plan littéraire que philosophique.

LES DERNIERS JOURS DE L’EMERVEILLEMENT – GRAHAM MOORE – CHERCHE-MIDI – Sortie le 07.09.17

Les derniers jours de l'émerveillement - Graham Moore - Cherche MidiA la façon d’Erik Larson et son Diable dans la ville blanche, (que j’avais adoré!) , Graham Moore nous propose une grande fresque historique, entre thriller et documentaire.

New York, 1888. Les lampadaires à gaz éclairent les rues de la ville, l’électricité en est à ses balbutiements. Celui qui parviendra à en contrôler la distribution sait déjà qu’il gagnera une fortune considérable et sa place dans l’histoire. Deux hommes s’affrontent pour emporter la mise : Thomas Edison et George Westinghouse. Tous les coups sont permis. Lorsqu’un jeune avocat, Paul Cravath, aidé par le légendaire Nikola Tesla, se mêle à ce combat homérique, il va bientôt se rendre compte qu’autour de lui toutes les apparences sont trompeuses et que chacun a des intentions cachées.

UNE COLONNE DE FEU – KEN FOLLETT – ROBERT LAFFONT – Sortie le 14.09.17

Une colonne de feu - Ken Follet - Robert LaffontKen Follett renoue avec la tradition de ses grandes fresques. J’ai lu Les piliers de la terre il y a si longtemps, c’est une bonne occasion de renouer avec cet auteur prolifique !

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Et voilà, mes favoris pour cette rentrée ! Je vous livrerai bientôt ma liste de chouchous en poche pour cette rentrée littéraire 2017.

Et vous, qu’allez-vous lire ?

5 réflexions sur “Les 13 romans de la rentrée littéraire 2017 que je lirai !

  1. Marie-Claude dit :

    Finalement, elle me tente bien, cette « Salle de bal ».
    Le Rash aussi (je l’adore). J’ai aussi noté le Norris (au beau titre, oui), le Farris Smith et le DeLillo. Une rentrée très très prometteuse.
    Je suis plongée dans « Underground Railroad ». J’te dis pas à quel point c’est excellent (et terrible)!

    J'aime

    • Samantha dit :

      En tous cas, Anna Hope est assez accrocheuse dès le début ! J’ai plongé dedans ! Je suis curieuse d’avoir ton avis sur les titres que nous avons en commun !En Belgique, Underground Railroad sort cette semaine je pense, je fonce dessus (et c’est en majeure partie de ta faute :-))

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s