Tu ne manqueras à personne, d’Alexis Aubenque

Pacific View, un meurtre, des flics, des journalistes. Et peu de nuances dans cette deuxième enquête du lieutenant Davis, qui fait suite à Ne crains pas la faucheuse.

Même si l’histoire reste un bon page turner, certains éléments m’ont semblé n’exister que pour accrocher provisoirement l’intérêt du lecteur. Le premier exemple en est la mise en scène du meurtre d’une adolescente, dans les toilettes de l’école. Un luxe de détails sordides qui finalement ne s’explique absolument pas.

Ensuite, certains détails relatifs aux personnages, à leur vie ou leurs actions viennent simplement s’accumuler sans leur donner plus de profondeur. Car il s’agit là de ma principale déception : le peu d’épaisseur, d’existence des différents protagonistes. Pour moi, ils ont manqué de construction, et j’ai le sentiment que certains auraient mérité d’être étoffés. La quantité dessert dans cet opus la qualité.

harcelement-scolaire-une-mere-endeuillee-temoigne (1)

La construction de l’histoire reste néanmoins efficace, le harcèlement scolaire est finement exploré, mettant en évidence les cicatrices que peut laisser l’adolescence.

J’avais lu avec grand plaisir la série des River Falls, mais je passe mon tour pour celle-ci !

Tu ne manqueras à personne, Alexis Aubenque, Editions J’ai Lu, 377 p., 2016

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s