Bao Bang Bang, ça claque !

Repérée grâce à une amie qui m’en avait dit le plus grand bien, cette adresse n’en finissait pas de m’intriguer ! Et c’est donc flanquée de mon acolyte-exploratrice préférée que nous nous rendons chez Bao Bang Bang durant notre pause déjeuner.

D’abord le nom… Entre Kill Bill et tradition asiatique, il s’illustre tout autant dans l’assiette que dans la décoration : minimaliste, épurée, mais dont chaque détail explose.

Passons au plus important ! Nos ventres criaient famine, nous étions peu nombreux en salle, on s’est senties privilégiées! La serveuse, charmante face à nos regards interrogatifs, nous conseille de prendre le menu lunch : une soupe et deux buns, au prix raisonnable de 12,50€.

Nous, on ne connaissait pas du tout le Bao, on s’est donc un peu intéressées à l’histoire de ce petit pain! Car c’est de cela qu’il s’agit : un petit bun, composé d’une pâte blanche comme le lait. Dans sa version traditionnelle chinoise, il allie farine de blé, eau et un peu de levure, tandis que son pendant vietnamien remplace l’eau par du lait.

Cuit ensuite à la vapeur, c’est ce qui lui donne tout son moelleux. Et ici, pas de morceaux qui collent aux dents ou au palais, la cuisson de la pâte est parfaitement maîtrisée, offrant résistance sous la dent et fondant sur la langue. Bon, je m’emballe, je m’emballe, et je n’ai encore rien dit !

Servi à tous les coins de rue asiatiques, il se décline en version sucrée ou salée, carnivore ou végétarienne, … On raconte qu’il représente les mâchoires d’un tigre, dans lesquelles on glisse le plus souvent un morceau de porc braisé, d’où son petit nom : Tiger bites pig !

Chez Bao Bang Bang, on retrouve la version salée, et nous on a choisi la version Chicken Bao : poulet frit, panure d’ail et de gingembre, sauce kochujiang (sauce traditionnelle coréenne), concombre à la prune salée, pickles de Daikon et sésame. Et parce qu’une image vaut mieux que mille mots :

15871620_1000507256722291_3557236813598236588_n

Crédit Photo Bao Bang Bang

C’était tout simplement délicieux! Une panure croustillante et un poulet moelleux, un pain parfaitement cuit, et des condiments dont le goût surprenant relève joliment le plat. Une association qui permet de goûter chaque ingrédient, sans être étouffé par la sauce ou l’acidité du pickles. Bref, l’équilibre en bouche !

Et pour finir, un thé au yuzu, des moshis au thé vert, et un cheesecake au yuzu également (j’ai dit qu’on avait faim, non? ). Le thé aux yuzu est complètement addictif et régressif : sucré, aux arômes d’agrumes fondants, rond, de quoi vous réconforter par un midi venteux ! Les deux desserts quant à eux étaient tout à fait honorables, sans avoir laissé de souvenir particulier.

Au final, on sort heureuses et repues, riches de nouvelles sensations culinaires, pour la somme de 49€ (deux soupes, quatre bao(s?), deux limonades, deux thés et deux desserts), ce qui me semble proportionnellement raisonnable.

Un beau voyage !

Bao Bang Bang, rue de l’aqueduc 155 à Ixelles – 02/ 538 85 58 – Leur page Facebook

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s