Un soir chez Humphrey

Il y a des soirs comme ça où l’on se fait un peu bousculer. Ce fut le cas avec Humphrey. A priori, lui et moi, c’est du sérieux. Love at first sight.

Ou presque, car il faut dire que l’endroit et son aménagement laissent une première impression de froideur. Mais on a décidé de ne pas se laisser intimider et d’entamer la conversation. La cuisine ouverte en plein centre est une belle entrée en matière.

Tout d’abord, on nous explique le concept : on choisit tout ce qu’on veut à la carte (jusque là, tout est normal, on est d’accord), et les plats arrivent au fur et à mesure de leur préparation sur la table, au gré du chef et de son rythme. Ensuite, on partage ! L’avantage? on goûte à tout, on est surprises par les associations de goût.

Parlons-en du goût ! Le jeune chef Yannick Van Aeken s’en donne à coeur joie (et nous aussi). Passé entre les mains de René Redzepi du Noma, il en a gardé une cuisine de caractère, brute, au service du produit. Les goûts sont tranchés, exhalés, puissants. La touche philippine de certains plats nous ravit !

La carte change très souvent, au gré du marché, de l’humeur du chef (qui ce soir-là était bonne), des arrivages. Pour nous, ce sera Veggie Roll, Laquered saté, Sweet Potato Kare Kare (on vous a parlé de la cuisine philippine?), Rock Fish Yellow Curry, et Duck.

Les Veggie Roll sont tout simplement à tomber. Les légumes craquent, l’assaisonnement est parfait, on se régale.

Le Laquered Saté est en fait une brochette de porc fondant laquée. Partie trop vite que pour être prise en photo, c’est dire ! Même chose pour les Sweet Potatoes, dont on finit le plat en trois minutes. Les saveurs philippines (on suppose) sont sublimes, c’est à la fois sucré et épicé.

Le poisson nous surprend par ses épices très présentes, et disparaît également en quelques bouchées. Cuisson parfaite.

Et puis le canard… Ah celui-là… Fondant, parfaitement cuit, relevé par une légère sauce, généreusement présenté avec des légumes bien croquants et légèrement « pickellisés ».

Bref, un régal !

img_3864

Duck – Humphrey

On s’en sort avec une addition de 55€ par personne (2 cocktails (délicieux!), une bouteille d’eau, et 5 plats). Je ne me prononcerai pas sur le fait de savoir si l’addition est salée ou pas. Pour nous, cela valait l’expérience, les saveurs, le bon moment, et c’est passé comme une fleur.

Alors oui, la localisation est un peu rédhibitoire, et l’on peut se laisser décontenancer par l’aménagement très brut de l’endroit. Cela pourrait être la énième « place to be » sur-saturée de bobos chics qui disparaîtront ensuite, tout infidèles qu’ils sont. Mais on parie qu’on en parle encore dans quelques années, de ce resto, de son chef, et surtout de sa cuisine.

Humphrey, toi et moi, c’est du sérieux!

Humphrey, rue Saint Laurent, 36-38 1000 Bruxelles

http://www.humphreyrestaurant.com 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s